Tag Archives: linkedin

8 astuces pour améliorer votre Personal Branding

Ça remonte à quand, la dernière fois que vous avez pensé à rafraîchir votre Personal Branding ? Ah, vous pensez que ça ne vous regarde pas pour l’instant, et que c’est plutôt une démarche pour chercher un job?

Il est peut-être temps d’y penser à nouveau … 😉

En fait, c’est très drôle : je vous explique. J’ai moi-même longtemps pensé que le Personal Branding avait été “inventé” lors de l’apparition des réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn, vers 2003. En réalité, le Personal Branding, ou “marketing personnel” a été défini pour la première fois en 1937, dans le livre Think and Grow Rich par Napoleon Hill!*

Sûr de vouloir assumer votre Personal Branding « vintage » ?

Et ces nouveaux usages riment bien avec des nouvelles postures à prendre par les managers. Ce mélange peut semer le chaos dans l’appropriation des “nouvelles” méthodes, comme le Social Selling, l’employee advocacy, le #RHdigital, dans leur vie quotidienne professionnelle, et aussi des nouveaux “soft skills” à intégrer en appliquant ces nouvelles méthodes.

Et tout cela est bien compréhensible, car, effectivement, beaucoup de collaborateurs n’ont jamais été exposés à ce Personal Branding “revisité,” que je définirais ainsi :  comment alignez-vous vos expériences, qualités, compétences, valeurs…. avec votre vie quotidienne au travail, à vos clients, prospects, candidats, collaborateurs, votre employeur…

Alors, comment redonner un coup d’éclat à un Personal Branding un peu terne et “vieillot » ? Nous avons répertorié 8 astuces pour donner un lifting à votre Personal Branding :

  1. Pourquoi : Tout part de là : quel est l’objectif de votre présence en ligne ? Trouver des prospects, candidats, partenaires, un job… ?
  2. Pertinence : Quelle est votre valeur ajoutée ? Il faut creuser dans votre parcours : quelles expériences, projets, compétences…  sont utiles pour votre écosystème professionnel actuel ?
  3. Précision : Un bon Personal Branding met en lumière les meilleurs atouts de que vous apportez aux clients, prospects.. et à votre employeur…, pas juste une liste chronologique de vos jobs et expériences !
  4. Présence : À travers quels types de contenus et interactions êtes-vous présent sur votre profil ? Ceci doit contribuer à votre Personal Branding ! 😉
  5. Package : Votre Personal Branding est beaucoup plus qu’un simple résumé et titre sur votre profil LinkedIn! Ceci consiste en un ensemble d’éléments qui ensemble font un package représentant bien votre ADN professionnel ! 🙂
  6. Puissance : Souriez car si vous êtes arrivés jusque-là, vous êtes déjà en train de polir votre Personal Branding et de vous démarquer de la concurrence !
  7. Pulse : Votre Personal Branding donne-t-il envie de vous contacter, de vous rencontrer ? Marquez-vous les esprits de ceux qui visitent votre profil ?
  8. Panache : Qu’est-ce que votre Personal Branding dit de vous ? Plutôt 🤩 ? ou 😴?

En conclusion, votre Personal Branding n’a pas besoin de ressembler à une publicité “ultra glamour” ou catchy pour être efficace! Il suffit juste d’être intègre envers vous-même, les contacts auprès desquels vous voulez rayonner, et vos objectifs mutuels… C’est en partant de ces bonnes bases que vous vous démarquez des autres.

À l’ère de l’infobésité, de la présence croissante d’ambassadeurs de marque institutionnels, de RH digital,  de Social Selling, il n’a jamais été aussi urgent pour les managers et les entreprises de se sentir à l’aise et fiers de leur image de marque personnelle. Sans Personal Branding, on est un manager comme les autres.

Votre Personal Branding est plutôt  😴 que 🤩 ? Vous dites qu’une piqûre de rappel sur le Personal Branding de vos équipes donnerait un petit coup de pouce à leur motivation ? Ou vous êtes Dirigeant et vous voulez que votre profil sorte du lot ?

Nous saurons vous accompagner pour lifter votre Personal Branding (ou celui de vos équipes) afin d’optimiser vos actions réseaux sociaux!

*Source : Wikipedia

0
Smart Question

Smart Question #12 : Faut-il partager ses hobbies et intérêts “non business” sur les réseaux sociaux professionnels ?

→ Pour plus d’informations

Même si un profil LinkedIn n’est plus vraiment un CV (et certainement pas un profil Twitter non plus), les cadres continuent de nous poser cette fameuse question !

Alors, que faire ?

Smart Question hobbies

Il est vrai qu’aujourd’hui nos profils personnels LinkedIn et Twitter sont des outils professionnels incontestables. Peu importe leurs objectifs (pour plus de performance dans le cadre de son travail, le recrutement, les ventes, la recherche de poste…), faut-il mentionner ses intérêts et hobbies sur ces profils qu’on utilise à des fins professionnelles ?

La reponse est OUI !

Si, par exemple, vous êtes RH ou Commercial, et que vous faites du bénévolat dans une association, ou vous avez un intérêt pour un sujet qui n’est pas forcément lié à votre poste, comme pour le running, la cuisine, ou les voyages, vous pouvez en parler sur vos différents profils !

Mais pourquoi ?

Même si ces profils ont d’abord un objectif business, vous restez une personne à part entière  avec vos intérêts et une vie en dehors de votre travail ! Plus que jamais, les gens avec qui nous travaillons au quotidien s’intéressent à leurs collaborateurs en tant qu’individus. En partageant vos hobbies ou vos intérêts, votre profil devient plus complet.

Si vous avez plusieurs hobbies ou intérêts, mettez-les en avant même s’ils n’ont pas de lien direct avec votre domaine d’expertise ou votre métier. Cela montre que vous avez une large culture et que vous vous intéressez à une grande variété de choses : c’est la clé pour donner envie aux autres de vous connaître davantage ! N’ayez pas peur de partager – c’est à vous de décider ce que vous voulez montrer ou non !

Alors comment enrichir ses profils sur les réseaux sociaux ?

Avec la nouvelle interface LinkedIn, il n’y plus de section “Intérêts”, mais il y a d’autres solutions 😉

→ Vous pouvez, par exemple, enrichir votre descriptif en dessous de votre nom sur LinkedIn.
Smart Question Ex 1

→ Si vous travaillez sur un projet dans une association, une startup, ou un projet personnel, comme un voyage ou un projet artistique, n’hésitez pas à le mentionner dans la partie “Projet” sur LinkedIn par exemple.
Smart Question Ex 2

→ Ou vous pouvez ajouter un ou deux de vos intérêts en tant que hashtags dans votre bio Twitter !
Smartworking exemple

→ Selon votre objectif, vous pouvez même décider de mettre en avant vos intérêts d’abord, puis votre job au second plan.
smartworking exemple

N’hésitez pas à trouver l’inspiration sur Google, sur la façon de mettre en avant vos hobbies et intérêts !
Smart Question Ex 5

Y’a-t-il des choses à éviter ?

Si l’on ne peut pas le dire à sa grande mère, il ne faut pas le dire sur les réseaux sociaux !

En d’autres termes, s’il s’agit d’un hobby ou d’un intérêt trop “personnel” ou que vous n’êtes pas à l’aise pour le partager publiquement, il vaut mieux le garder pour vous et ne pas faire preuve de trop de transparence sur des réseaux sociaux qui restent à vocation professionnelle.
En réalité, il s’agit simplement de faire preuve de bon sens. Vous avez un intérêt ou une passion ? Allez-y, parlez-en sur vos profils. Mais si vous collectionnez les ours en peluche, il serait mieux de s’abstenir d’en parler. 😉  

Pour plus d’informations sur la façon dont vous pouvez optimiser vos profils sur les réseaux sociaux professionnels…

Cette série de Smart Questions a été inspirée par les questions des apprenants de Smartworking : lors de nos formations, nous entendons plus que régulièrement ce genre d’interrogations qui paraissent simples pour certains, mais qui représentent de véritables points bloquants pour d’autres ! Nous avons donc décidé de les partager avec vous 😉
N’hésitez pas à nous envoyer vos propres questions et nous tenterons d’y répondre dans cette série de Smart Questions !
FAQ

Smart Question #11 : La nouvelle interface LinkedIn : What the FAQ ?**

→ Pour plus d’informations

Tout le monde en parle : LA nouvelle interface LinkedIn !

Certains y ont déjà accès, d’autres pas encore. Et parmi les “privilégiés” qui y auraient déjà accès, peut-être qu’il y en a qui n’ont pas encore eu le temps de l’explorer. Si vous ne faites pas encore partie de ceux-là, cet article pourra vous préparer au mieux pour le changement ! ;-). Quoi qu’il arrive, la nouvelle interface sera éventuellement déployée chez tout le monde !

De nombreuses questions voient le jour à ce sujet, c’est pourquoi nous vous partageons les réponses à 5 questions fréquemment posées à propos de la nouvelle interface LinkedIn !

FAQ

1/ Mon profil apparaît-il différemment auprès des utilisateurs LinkedIn ?


La mise en page et les couleurs de l’interface ont bien changé et, effectivement cela impacte la mise en page de votre profil ! Par exemple, il y a eu du changement au niveau des titres, comme « Résumé » –qui se trouvait sous la carte de visite– qui a disparu : maintenant, le texte de l’ancien “Résumé” apparaît directement dans la carte de visite.

SQ 1

L’ordre des contenus a également changé, et le titre « L’essentiel », a été rajouté. Malheureusement, les blocs ne sont plus modulables comme avant et on ne peut plus en changer l’ordre !

2/ Peut-on toujours personnaliser les invitations ?

YES ! Heureusement que ce point n’a pas été modifié. Cependant, on n’a plus accès au texte une fois l’invitation envoyée… ☹

SQ 2

3/ Peut-on toujours surfer sur des profils de façon anonyme ?

OUI, cela n’a pas bougé ! En revanche, n’oubliez pas : si vous êtes en mode « anonyme », vous n’avez pas accès aux personnes ayant vu votre profil non plus !

SQ 3

4/ A-t-on toujours accès à ranking et d’autres metrics comme avant ?

Malheureusement, la réponse est NON ! Votre ranking parmi « Vos relations » et « Professionnels comme vous », autrefois disponible via la page d’accueil, n’existe plus dans la nouvelle interface ! ☹ Il est possible que cette option fasse désormais partie des abonnements payants pour pousser les membres à y souscrire.

La bonne nouvelle est que vous pouvez toujours mesurer vos performances d’usages de LinkedIn grâce à son Social Selling Index (SSI). Pour vous en servir : ouvrez votre profil LinkedIn, puis, dans une autre fenêtre du même navigateur, ouvrez le lien ci-dessus et le tour est joué ! Certes, le SSI ne contient pas les mêmes datas que le ranking, mais cela peut tout de même vous donner des indicateurs importants concernant le ROI de vos usages !

5/ Peut-on partager des informations de la même façon ?

Oui et non ! Le « look and feel » des boutons a changé  – à la place de 3 boutons colorés séparés, tout a été repris dans une seule et même fenêtre. En revanche, l’espace de saisie et de mise en forme des articles n’a pas changé. La bonne nouvelle est que les images partagées apparaissent plus grandes !

SQ 4

Enfin, il peut sembler que certaines fonctionnalités ne sont disponibles que dans une version payante. Quoi qu’il en soit, il y a encore une multitude de choses à faire gratuitement avec LinkedIn pour les Managers, Commerciaux, RH, Finance, Marketing, Communication, etc.
Donc, pas besoin de paniquer avec cette nouvelle interface ! Néanmoins, on peut se demander si ce n’est que le début d’une longue liste de changements à venir… LinkedIn est un outil puissant, certes, mais il sera intéressant de voir l’évolution business des autres réseaux sociaux ! Stay tuned… ☺

Pour plus d’informations sur comment acculturer et former vos équipes sur les réseaux sociaux afin de diversifier la présence de votre entreprise sur divers réseaux sociaux…

**Ces informations sont basées sur une version gratuite de LinkedIn.

Cette série de Smart Questions a été inspirée par les questions des apprenants de Smartworking : lors de nos formations, nous entendons plus que régulièrement ce genre d’interrogations qui paraissent simples pour certains, mais qui représentent de véritables points bloquants pour d’autres ! Nous avons donc décidé de les partager avec vous 😉
N’hésitez pas à nous envoyer vos propres questions et nous tenterons d’y répondre dans cette série de Smart Questions !
Regles d'or du contact sur les réseaux sociaux

Smart Question #10 : Peut-on contacter quelqu’un qu’on ne connaît pas sur les réseaux sociaux professionnels ?

→ Pour plus d’informations

Que ça soit dans un cadre commercial, de recrutement, de recherche d’emploi, ou d’un entretien de veille sur LinkedIn, Viadeo ou encore Twitter, envoyer une invitation, un Inmail, ou un message direct à quelqu’un qui est en dehors de son réseau ou qu’on n’a jamais rencontré est toujours délicat.

Même s’ il est tout à fait possible et complètement acceptable de contacter quelqu’un en dehors de son réseau sur les réseaux sociaux professionnels, beaucoup de clients nous disent qu’ils ne se sentent pas à l’aise avec cela.

Pour répondre à cette question récurrente, nous avons créé une liste des 5 règles  d’or à connaître afin de réussir cette prise de contact avec des  gens qu’on ne connaît pas sur les réseaux sociaux professionnels dans n’importe quelle situation.

smartworkingreglesdor

Pour plus d’informations sur comment construire une stratégie réseaux sociaux et  intégrer les réseaux sociaux dans votre quotidien professionnel ou celui de vos équipes…

Cette série de Smart Questions a été inspirée par les questions des apprenants de Smartworking : lors de nos formations, nous entendons plus que régulièrement ce genre d’interrogations qui paraissent simples pour certains, mais qui représentent de véritables points bloquants pour d’autres ! Nous avons donc décidé de les partager avec vous 😉
N’hésitez pas à nous envoyer vos propres questions et nous tenterons d’y répondre dans cette série de Smart Questions !
gif RH

Smart Question #9 : Ressources humaines : Afin de réussir vos recrutements sur les réseaux sociaux, faut-il vous servir de votre propre profil ?

→ Pour plus d’informations

Entendu chez les RH : « Je ne veux pas utiliser mon propre profil sur Twitter ou LinkedIn pour mon travail » ou « Je ne souhaite pas mélanger mon profil ‘personnel’ avec un profil professionnel sur les réseaux sociaux ».

 

Nous rencontrons régulièrement des clients qui nous demandent d’introduire le recrutement digital dans leur entreprise et de les former, mais qui ne souhaitent pas le faire avec leur propre profil. Ils voudraient bien bénéficier des avantages des réseaux sociaux pour faire du recrutement digital mais sans utiliser leur profil individuel – qu’est-ce qui cloche dans ce scénario ?

Pour vous éclaircir sur cette question qui vous donne parfois du fil à retordre, nous avons conçu cette petite liste pratique de 4 raisons d’utiliser son propre profil pour mener  ses recrutements sur les réseaux sociaux.

#1 L’expérience candidate

Les candidats actifs et passifs rencontrent des annonces à quasiment chaque visite sur Internet… Et très souvent, le nom du recruteur/RH apparaît sur l’annonce (et, en fonction du site, le lien de son profil LinkedIn ou Viadeo peut également apparaître). Les candidats sont curieux – c’est normal, ils ont accès à un lien sur un profil, ils vont cliquer dessus ! Et voilà, s’ils arrivent sur un profil qui soit, ressemble à tous les autres RH/Recruteurs ou soit, est plutôt un CV, vous risquez de perdre l’intérêt du candidat et de stopperle processus de candidature qu’il avait débuté.

  • Astuce :  Ne prenez pas votre profil pour un CV !linkedin-cv


#2 Votre profil pourrait être le premier point de contact des candidats avec la marque de votre employeur

47,7% des candidats n’ont aucune connexion avec l’entreprise avant d’envoyer leurs candidatures.** De ce fait, vous devenez un ambassadeur de marque vis à vis des futurs collaborateurs – alors, pensez aux premières impressions !

  • Astuce :  Accueillez vos candidats !

message accueillant

#3 Les candidats sont  davantage attirés pars des employeurs avec une marque et des profils RH « engageants »

Qui dit réseaux sociaux, dit approche humaine et personnalisée. Nous demandons aux candidats d’être « eux-mêmes », alors pourquoi pas les RH aussi ?

  • Astuce : Personnalisez votre profil avec vos propres mots, votre photo, … 

profil-rh

#4 Il ne faut jamais attendre d’avoir soif pour creuser son puits !

Beaucoup de RH/Recruteurs affirment qu’ils n’ont pas de recrutements en cours à faire ou que le recrutement est gelé pour des raisons budgétaires ou autres. Ou bien ils disent recevoir déjà beaucoup de candidatures qu’ils n’arrivent même pas à traiter !

Même dans des situations pareilles, il faut penser à l’image de la marque et de l’employeur, qui est, en partie, véhiculée par les RH / Recruteurs en ligne.  Par ailleurs, même si vous recevez déjà beaucoup de candidatures, demandez-vous si elles sont en adéquation avec la demande ! Avec un profil RH digital stratégique sur les réseaux sociaux, cela pourrait résoudre ce problème.

  • Astuce : Commencez à réfléchir au positionnement du profil, le mettre en place, construire un réseau et augmenter sa visibilité. Cela prend du temps – pourquoi attendre le dernier moment quand vous êtes déjà dans le besoin ?!


Quoi qu’il arrive, il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour faire une bonne impression,  qu’il s’agisse de l’image de votre employeur ET de votre propre branding. Se montrer sur les réseaux sociaux en tant que « RH digital » ne fera jamais de mal à votre présence digitale et certainement pas à celle de votre employeur !  😉

Pour plus d’informations sur comment convertir les profils de vos équipes RH/recrutement et intégrer le recrutement digital dans leur quotidien…

Cette série de Smart Questions a été inspirée par les questions des apprenants de Smartworking : lors de nos formations, nous entendons plus que régulièrement ce genre d’interrogations qui paraissent simples pour certains, mais qui représentent de véritables points bloquants pour d’autres ! Nous avons donc décidé de les partager avec vous 😉
N’hésitez pas à nous envoyer vos propres questions et nous tenterons d’y répondre dans cette série de Smart Questions !

**Source : 2014 Recruiting Daily Candidate Experience Awards report 

Restez proches de vos clients

Secteur bancaire : 5 façons de servir la proximité client en BtoB sur les réseaux sociaux professionnels

→ Pour plus d’informations

« LinkedIn ? Twitter ? Facebook ? Instagram ? Mais nous y sommes déjà présents ! », clament désormais les banques.

keep-calm-stay-close-clients

Avec 82% des Internautes français inscrits sur au moins 1 réseau social*, les banques ont réalisé leur intérêt à investir et à intégrer dans leur stratégie de relation client leur présence sur les réseaux sociaux, avec des niveaux de maturité, de dynamique ou d’investissement très différenciés. Cependant elles ont un point commun : un usage des réseaux sociaux nettement orienté veille, prise d’avis et communication de marque, et moins tourné vers la prospection et le développement des ventes.

Pourtant, plus de 40% des sociétés dans le monde utiliseraient aujourd’hui les réseaux sociaux pour trouver de nouveaux clients**. Les réseaux sociaux sont en train de transformer en profondeur la relation en BtoB : connaissance approfondie des prospects avant la rencontre dans la vraie vie, fidélisation des clients, échange et relation de type partenaire, en mode collaboratif, mise en relation de qualité…

Les réseaux sociaux créent du lien entre professionnels, même à distance, en dépassant les rapports professionnels traditionnels (messages plus directs), en permettant de cibler très vite les partenariats business gagnants et les cibles potentielles (profiling), d’accélérer les process commerciaux et d’augmenter la qualité des échanges en mode réel (un sentiment de « déjà vu » lorsque l’on se rencontre).

Les banquiers, historiquement et de par leur place dans l’économie, sont au centre de la relation avec les professionnels, alors à l’heure des réseaux sociaux professionnels, pourquoi ne pas s’approprier de nouveaux outils pour la développer ?  D’autant plus qu’ils ont par ailleurs déjà prouvé leur performance chez un certain nombre d’acteurs…

Voici 5 façons de servir la proximité client en BtoB sur les réseaux sociaux, inspirées de différents secteurs d’activités :

#1 Pensez aux besoins de vos clients BtoB et proposez-leur des conseils !

secteur-bancaire-1
Bank of America publie des astuces sur LinkedIn concernant le recrutement pour les TPE’s et PME’s.

#2 N’hésitez pas à mentionner vos clients et le fruit de vos collaborations !

secteur-bancaire-2
Sur LinkedIn, Bouygues Group montre un bel exemple de sa collaboration historique avec Gaumont. De plus, ils font référence au Festival de Cannes – une très belle touche !

#3 Pensez à encourager votre PDG à communiquer sur les réseaux sociaux

secteur-bancaire-3
Sur LinkedIn, Pramex n’hésite pas à parler d’un projet avec un client et qui plus est, son CEO en parle aussi !

#4 Remerciez vos clients !

secteur-bancaire-4
AXA remercie ses clients, revendeurs et équipes sur Instagram !

#5 Diversifiez vos médias ciblés BtoB !

secteur-bancaire-5
UBS publie des vidéos ciblant ses clients BtoB sur Google+.

Créer, travailler et maintenir de la proximité BtoB avec vos prospects, clients, partenaires, etc., demande de la réflexion et de la stratégie ! Les conseillers bancaires ne vont pas le faire « d’office » spontanément, avec le niveau de qualité requis, comme beaucoup de directeurs le pensent, car cela n’est pas forcément ni dans leur culture, ni dans leurs compétences. Que l’on considère la jeune génération ou pas, notamment car cela répond à des règles et demande une certaine maturité business. Sans cadre, les conseillers peuvent risquer de faire fuir les clients BtoB et déstabiliser une relation, construite patiemment dans le temps.

Créer une vraie proximité BtoB sur les réseaux sociaux dans une stratégie business exige de professionnaliser les pratiques dans un plan de digitalisation des compétences, cadré et accompagné. Cela garantit d’une part homogénéité et cohérence d’actions, à l’échelle d’un centre d’affaires voire d’une entreprise, d’autre part un retour sur investissement à court terme.

Pour plus d’informations sur comment créer plus de proximité avec vos clients BtoB sur les réseaux sociaux…

– Un article co-écrit par Michelle Goldberger et Aurélie Brugère

* Source : Baromètre Harris Interactive 2015
** Source : iCrossing 2012